Categorized | Accessoires

Conseils pour choisir un GPS pour quad

Posted on 02 juillet 2012 by

gps quadLe GPS est souvent considéré par les débutants comme un outil « infaillible » pour se repérer ou se guider… C’est presque vrai ! D’un point de vue théorique, un GPS permet de se repérer facilement, et de suivre un tracé sans problème, la plupart du temps… Mais en ayant à l’esprit, toujours que la précision n’est pas absolue, et qu’il faut aussi utiliser ses yeux et son cerveau, pour se repérer sur le terrain, et déterminer quel est le bon chemin, à ce foutu croisement au fond des bois.

En pratique il arrive pendant l’enregistrement d’un tracé, ou lorsqu’on essaye de le suivre, quelques erreurs de localisation des « points GPS » passés ou présents. On peut donc se retrouver « hors tracé » d’une vingtaine de mètres sur l’écran du GPS , tout en étant sur le bon chemin… IL est aussi fréquent que le tracé enregistré ne colle pas parfaitement avec la cartographie et ou la réalité. 10 ou 15 M d’écart, sur le papier c’est rien, mais sur un chemin de 2 m de large, ou à un croisement, c’est beaucoup ! Sans compter que les cartes, elles non plus ne sont pas parfaites… et que les chemins ont pu être déplacés, ou mal cartographiés. Sachez quand même que les cartes IGN au 1/25000e sont rééditées en moyenne tous les 25 ans seulement, autant dire que les chemins qui ont disparus ou sont apparus ne sont pas rares !

sa précision peut être mise en défaut car la continuité du calcul reste fragile et peut être interrompue ou perturbée par :

  • une cause extérieure de mauvaise réception : parasite, orage, forte humidité
  • un brouillage radioélectrique volontaire ou non
  • une manœuvre au cours de laquelle la réception est temporairement masquée (foret dense, vallée encaissée, etc)
  • l’alignement momentané de quelques satellites qui empêche le calcul précis (incertitude géométrique temporaire)
  • un incident dans un satellite

Il faut donc être conscient des limites de cet outil qui ne doit être qu’une aide et non un moyen de navigation primaire. Le GPS doit vous donner « le cap à suivre », et vous aider à prendre la bonne direction, mais n’oubliez pas vos cartes papiers dans les sacoches, et entraînez vous à décoder les cartes IGN, courbes de niveau, etc. En effet, traduire une carte papier ou affichée sur un GPS, en une image « mentale » en relief pour se repérer sur le terrain, c’est pas évidant au début ! D’ailleurs certains quadeurs, même avec un GPS et une carte papier, sans notions de topographie, s’avèrent incapables de poursuivre un itinéraire, si un seul point est mal positionné.

Enfin un phénomène simple doit être pris en compte et assimilé au début : le temps de réponse ou « délai » de calcul et d’affichage entre votre position réelle, et celle indiquée par le GPS. Concrètement, quand vous roulez vite, il y a un décalage qui peut atteindre plusieurs dizaines de mètres, et vous êtes « en avance » sur l’affichage du GPS. Il vous suffit de savoir que vous êtes toujours un peu plus loin que ce qu’indique le GPS (Environ une trentaine de mètres à vitesse soutenue, à déterminer vous même selon votre GPS), ou de vous arrêter quelques secondes (à un croisement, pas en pleine ligne droite pour que ce phénomène soit sans conséquence).

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.

14