Archive | Accessoires

quad

Révision : quel est le coût de l’entretien d’un quad ?

Posted on 20 septembre 2018 by

Pour se déplacer ou pratiquer une activité sportive motorisée, le quad est un engin compact, fonctionnel et puissant. Comme tout véhicule, il est essentiel de le faire réviser régulièrement. Au regard des différents modèles et des systèmes spécifiques, il n’est pas toujours évident de s’y retrouver. Combien coûtent les frais d’entretien et de réparation sur un quad ?

La révision périodique de son quad

Qu’il s’agisse d’un véhicule d’occasion ou d’un achat de première main, un premier diagnostic doit être effectué par un professionnel. Par exemple, un concessionnaire de la marque ou un centre auto habilité. Des vérifications d’usage aux réparations classiques, l’entretien d’un quad comporte des tâches similaires à celles d’un véhicule de tourisme. Le changement de l’huile moteur, le contrôle des organes de sécurité, le remplacement du filtre à air… Selon les modèles et le taux horaire du spécialiste sollicité, ce type de révision oscille entre 150 € et 600 €.

Le remplacement des pneumatiques

L’usure des pneumatiques est plus ou moins prononcée selon le type de terrain pratiqué. Contrairement aux idées reçues, la gomme est plus vite consommée sur du bitume que sur des sentiers terreux ou escarpés. Tôt ou tard, leur changement est néanmoins nécessaire pour assurer l’adhérence de l’engin et la sécurité du pilote. En fonction du diamètre et de ses dimensions, un pneu de quad coûte entre 20 € et 60 € pour les modèles standards. Un centre auto à Toulouse (ou ailleurs) est en mesure de les fournir ou d’effectuer le montage.

L’importance d’un entretien rigoureux et régulier

À intervalles réguliers, il peut être nécessaire de contrôler l’état des plaquettes de frein, ainsi que la chaîne de distribution. Si les pièces ne sont pas forcément onéreuses, la complexité des tâches entreprises influe sur le coût de la main-d’œuvre. Toutefois, le bien-fondé de l’entretien est indiscutable pour préserver le moteur et le quad. Selon la qualité du moteur, un suivi rigoureux permet de bénéficier d’une durée de vie similaire à celle d’une moto. À noter, le contrôle ou le remplacement des différentes pièces d’un quad est exprimé en heures. Une dizaine d’heures de fonctionnement équivaut environ 300 à 400 kilomètres.

Comments (0)

quad-descente

Conseils pour bien choisir son casque

Posted on 30 mai 2017 by

Lorsque l’on fait de la moto ou du quad, des équipements indispensables existent. Si les bottes de moto, les gants et la combinaison sont obligatoires, il en va de même pour le casque, principal rempart contre les traumatismes et lésions dues à un accident. Car le casque est l’un des éléments les plus importants de votre tenue, voici comment bien choisir le vôtre en suivant 2 conseils très faciles à réaliser.

Conseil : choisir un casque homologué

Porter un casque non homologué vous expose au retrait de 3 points sur votre permis et à une amende pouvant varier de 90 à 750 euros. En effet, un casque homologué répond aux exigences minimales en termes de sécurité, une obligation pour les usagers de la route.

Vous pourrez rencontrer deux normes sur le marché : l’ancienne norme française NF S 72.305 et l’actuelle norme européenne ECE 22.05. Si vous n’habitez pas en Europe, notez que la norme ECE 22.05 se retrouve également sur d’autres continents.

En complément de la norme ECE 22.05, une lettre est ajoutée sur l’étiquette. Cette lettre permet de connaître les résultats des tests de protection de la mâchoire auquel le casque a été soumis. Pour vous y retrouver, notez que :

  • J = pas de protection maxillaire
  • P = protection maxillaire intégrale
  • J/P ou P/J = double homologation
  • NP = le casque ne répond pas aux tests de protection de la mâchoire

En plus d’être homologué, vous devez acheter un casque neuf, car les occasions ne sont pas adaptées à une bonne protection du motard. Pour être sûr de faire le bon choix, tournez-vous vers des produits de marques reconnues comme Shark, Arai, Bell, Scorpion, HJC…

Conseil : choisir la bonne taille et le bon type de casque

Pour choisir le bon casque qui vous tiendra 5 ans sans vous faire mal et tout en vous protégeant de façon optimale, vous avez encore deux petites choses à vérifier : le type et la taille du casque choisi.

Pour faire du quad, oubliez les casques jet, qui ne possède pas de protection de la mâchoire et qui ne sont bons que pour des courtes distances sur route. Optez donc pour un casque intégral voir modulable si ce dernier possède bien la double homologation jet/intégral (J/P ou P/J). Le casque intégral recouvre en effet la totalité du visage et assure ainsi une protection optimale de l’usager.

Ensuite, vous devez bien choisir la taille de votre casque. Prenez votre tour de tête pour connaître les équivalences en taille (S, M, L, XXL…) et rendez-vous en magasin pour l’essayage. Vous devez pouvoir passer votre doigt entre votre front et la mousse du casque sans que cela vous fasse mal. Le casque ne doit pas trop vous serrer (sensation de barre sur le front) ni bouger. Pour vous en assurez, secouez rapidement la tête : votre casque doit tenir en place.

Si vous portez des lunettes, des casques spécialement conçus pour garantir votre confort existent comme les casques Shark avec système Easy Fit. Autre point, si votre tour de tête est inférieur à 51 cm, vous devrez sûrement acheter votre casque dans la catégorie enfant.

 

En suivant ces conseils, le casque que vous aurez choisi sera de bonne qualité et vous protégera efficacement durant vos sessions quad.

Comments (0)

entretien quad

Comment entretenir son quad ?

Posted on 31 décembre 2013 by

 entretien quad, accessoires SSV et quad, changer pièces de quad

Vous êtes un passionné de sensations fortes et voulez savoir comment entretenir votre quad ? Vous êtes au bon endroit ! En fonction de l’usage que vous en faîtes, l’usure des pièces du quad varie et réclame plus ou moins de révision. Explications :

entretien quad

Contrôler son quad avant chaque sortie

Avant chaque sortie, prenez le temps, à froid, de contrôler les niveaux de votre quad : liquide de frein, huile moteur et liquide de refroidissement. Vérifiez également la pression de vos pneus. La pression, à nouveau, dépend de l’usage que vous faîtes de votre quad. Une estimation : 0.5 bar pour un usage sportif et entre 0.75 et 1.5 bar pour les balades sur routes et chemins. Nettoyez votre engin régulièrement et séchez-le bien. Lavez notamment le filtre à air du quad avec des produits spécifiques vendus par des enseignes spécialisées.

Entretenir son quad : la partie technique

Si vous n’êtes pas franchement un as de la mécanique, il y a tout de même des contrôles simples à faire pour vous assurer de la bonne marche de votre quad. Contrôlez tout d’abord la tension de la chaine : 1 centimètre de débattement, pas plus ! N’hésitez pas à graisser la chaîne et les articulations. Vérifiez ensuite la batterie de votre quad. Une batterie est fragile. Si vous devez la changer, tournez-vous vers une enseigne spécialisée puis faîtes l’acquisition rapide d’un chargeur et d’un multimètre pour pouvoir l’entretenir régulièrement. Enfin, effectuez une vidange du moteur toutes les 10h d’utilisation, et une vidange du pont toutes les 20h. Vous voilà fin prêt pour partir en balade ou en compétition !

Si vous avez besoin de plus de renseignements, rendez-vous ici : http://www.gpr-quad.com/

Comments (0)

gps quad

Conseils pour choisir un GPS pour quad

Posted on 02 juillet 2012 by

gps quadLe GPS est souvent considéré par les débutants comme un outil « infaillible » pour se repérer ou se guider… C’est presque vrai ! D’un point de vue théorique, un GPS permet de se repérer facilement, et de suivre un tracé sans problème, la plupart du temps… Mais en ayant à l’esprit, toujours que la précision n’est pas absolue, et qu’il faut aussi utiliser ses yeux et son cerveau, pour se repérer sur le terrain, et déterminer quel est le bon chemin, à ce foutu croisement au fond des bois.

En pratique il arrive pendant l’enregistrement d’un tracé, ou lorsqu’on essaye de le suivre, quelques erreurs de localisation des « points GPS » passés ou présents. On peut donc se retrouver « hors tracé » d’une vingtaine de mètres sur l’écran du GPS , tout en étant sur le bon chemin… IL est aussi fréquent que le tracé enregistré ne colle pas parfaitement avec la cartographie et ou la réalité. 10 ou 15 M d’écart, sur le papier c’est rien, mais sur un chemin de 2 m de large, ou à un croisement, c’est beaucoup ! Sans compter que les cartes, elles non plus ne sont pas parfaites… et que les chemins ont pu être déplacés, ou mal cartographiés. Sachez quand même que les cartes IGN au 1/25000e sont rééditées en moyenne tous les 25 ans seulement, autant dire que les chemins qui ont disparus ou sont apparus ne sont pas rares !

sa précision peut être mise en défaut car la continuité du calcul reste fragile et peut être interrompue ou perturbée par :

  • une cause extérieure de mauvaise réception : parasite, orage, forte humidité
  • un brouillage radioélectrique volontaire ou non
  • une manœuvre au cours de laquelle la réception est temporairement masquée (foret dense, vallée encaissée, etc)
  • l’alignement momentané de quelques satellites qui empêche le calcul précis (incertitude géométrique temporaire)
  • un incident dans un satellite

Il faut donc être conscient des limites de cet outil qui ne doit être qu’une aide et non un moyen de navigation primaire. Le GPS doit vous donner « le cap à suivre », et vous aider à prendre la bonne direction, mais n’oubliez pas vos cartes papiers dans les sacoches, et entraînez vous à décoder les cartes IGN, courbes de niveau, etc. En effet, traduire une carte papier ou affichée sur un GPS, en une image « mentale » en relief pour se repérer sur le terrain, c’est pas évidant au début ! D’ailleurs certains quadeurs, même avec un GPS et une carte papier, sans notions de topographie, s’avèrent incapables de poursuivre un itinéraire, si un seul point est mal positionné.

Enfin un phénomène simple doit être pris en compte et assimilé au début : le temps de réponse ou « délai » de calcul et d’affichage entre votre position réelle, et celle indiquée par le GPS. Concrètement, quand vous roulez vite, il y a un décalage qui peut atteindre plusieurs dizaines de mètres, et vous êtes « en avance » sur l’affichage du GPS. Il vous suffit de savoir que vous êtes toujours un peu plus loin que ce qu’indique le GPS (Environ une trentaine de mètres à vitesse soutenue, à déterminer vous même selon votre GPS), ou de vous arrêter quelques secondes (à un croisement, pas en pleine ligne droite pour que ce phénomène soit sans conséquence).

Comments (0)

lunettes protections yeux quad

Protection des yeux

Posted on 02 juillet 2012 by

lunettes protections yeux quadVous devez être capable de voir clairement afin de conduire en toute sécurité. Un objet tel qu’une roche, une branche ou même une insecte qui vous frappe à la face peut vous distraire. Si vous êtes frappé dans les yeux sans protection appropriée, vous pouvez devenir aveugle. Des lunettes de soleil ordinaires ne fournissent pas une protection appropriée pendant la conduite d’un quad. Un écran facial ou des lunettes de protection offrent plus de protection et doit être :

  • exemptes d’égratignures.
  • fixées fermement.
  • bien ventilées pour éviter la buée.

De plus, vous pouvez utiliser des verres teintés pour la protection des yeux pour la conduite pendant des jours ensoleillés ou des verres jaunes pour les jours couverts. Utilisez toujours un dispositif de protection des yeux pour conduire la nuit.

Comments (0)

casque quad

Casques pour pilote de quad

Posted on 02 juillet 2012 by

Votre casque est l’équipement de protection le plus important pour une conduite en toute sécurité. Un casque permet d’éviter des blessures graves de la tête.
Ce sont quelques conseils de base à prendre en considération lors de la sélection d’un casque :

  • Sélectionnez un casque homologué répondant ou dépassant les normes de votre pays.
  • Votre casque doit être ajusté avec précision et être fixé solidement.
  • Des casques au visage plein permettent de protéger votre visage, ainsi que votre tête.
  • La protection des yeux doit être assurée avec deux types de casques.

Il y a aussi un moment particulier où le casque n’est pas porté. Lorsque vous vous arrêtez pour parler aux propriétaires du terrain ou à d’autres personnes rencontrées sur les pistes, enlevez toujours votre casque. Pour certaines personnes votre casque est un masque et peut être intimidant.

Comments (0)

Tenue et vêtement du quadeur

Posted on 02 juillet 2012 by

De bons gants peuvent protéger vos mains contre les plaies, la fatigue ou le froid, ainsi que vous offrir une protection en cas de renversement. Des gants de style randonné, disponibles chez les revendeurs de quad, sont bourrés sur les articulations pour éviter de les meurtrir, et fournissent la meilleure combinaison de protection et de confort.
L’équipement de protection recommandé pour les pieds est une paire de bottes solides, au-dessus du mollet avec de petits talons pour éviter le dérapage de vos pieds des repose-pieds. Des bottes de style randonné offrent la meilleure protection des pieds, des chevilles, et des jambes inférieures.
Il est important de protéger votre peau contre les égratignures. Une chemise à manches longues ou jersey et un pantalon sont des exigences minima pour la protection du pilote. Un vêtement de protection pour randonnées tels que les pantalons de randonnée avec des genouillères, du jersey, et un équipement de protection de la poitrine/épaules fournissent une meilleure protection. Votre look peut avoir un style, prêt pour l’action et vous pouvez être bien protégé en même temps.

Comments (0)

14